Planète

Le ministre américain au Commerce, Gary Locke, a pressé mercredi l'Islande de mettre fin immédiatement à la chasse à la baleine faute de quoi les Etats-Unis pourraient prendre des sanctions commerciales contre ses exportations.

"Le mépris de l'Islande pour le moratoire mondial de la Commission baleinière internationale (CBI) sur la chasse à la baleine à des fins commerciales est inacceptable", a indiqué M. Locke dans un communiqué.

"Par ses prises de baleines et l'exportation de chair de rorqual commun, l'Islande menace une espèce en danger et sape les efforts internationaux mis en place pour protéger les baleines", ajoute M. Locke.

Pour le ministre, "l'Etat islandais doit agir immédiatement pour se conformer au moratoire".

M. Locke a écrit mardi au président américain Barack Obama pour lui certifier que l'Islande "mène des activités de pêche qui diminuent l'efficacité d'un programme international de protection" des espèces marines.

En vertu de la loi américaine, cela autorise le président "à ordonner au secrétaire au Trésor d'interdire l'importation aux Etats-Unis de tout produit en provenance d'Islande pour la période qu'[il jugera] appropriée", écrit le ministre dans sa lettre.

M. Locke s'inquiète du fait que "les prises islandaises de rorquals communs à des fins commerciales aient grimpé considérablement depuis quelques années". Selon lui, les chasseurs islandais en ont tué 273 au total en 2009 et 2010, et la chasse continue.

Le ministre propose également au président Obama de prendre des sanctions diplomatiques en demandant au département d'Etat de passer en revue ses différents projets de coopération dans l'Arctique et en liant la coopération américaine à un engagement de l'Islande à se conformer au moratoire de la CBI.

L'Islande est revenue dans le giron de la CBI en 2002, dix ans après l'avoir quitté, mais en faisant valoir une "objection" au moratoire sur la chasse baleinière commerciale.

L'Institut de recherche marine islandais (Hafro) indique sur son site internet avoir fixé le quota des prises islandaises de rorquals communs à 154 individus par an pour 2011 et 2012.