Climat: ultimes tractations à Durban

AFP Publié le - Mis à jour le

Planète

"Il ne nous reste pas beaucoup d'heures", a mis en garde la commissaire européenne en charge du climat, Connie Hedegaard, alors que les douze jours de discussions se terminent vendredi soir en Afrique du Sud. Près de 200 pays sont réunis à Durban depuis le 28 novembre pour la 17e conférence de l'ONU sur le climat. La communauté internationale s'est fixé comme objectif de limiter la hausse de la température mondiale à +2°C. A ce jour, le constat est clair, et sombre: l'addition des promesses de réduction d'émissions de gaz à effet de serre des différents pays ne permet pas d'atteindre cet objectif.

Le degré d'ambition dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre n'est cependant pas au menu des discussions sud-africaines qui se concentrent en particulier sur l'avenir du protocole de Kyoto, seul outil juridique contraignant sur le climat existant à ce jour.

L'UE est prête à partir sur une deuxième période d'engagement (post-2012) mais martèle que cela ne peut être qu'une solution transitoire et qu'elle ne le fera que si elle a l'assurance, dès Durban, que les autres la rejoindront ensuite dans un nouvel accord global juridiquement contraignant.

Publicité clickBoxBanner