Planète Non, ce n'est pas la planète rouge que l'homme à la tête d'Amazon, Jeff Bezos, a choisi. Mais plutôt la Lune afin de "délocaliser" une partie de notre technologie et de notre industrie. Selon lui, cette solution répond à un problème essentiel, celui des ressources énergétiques.

Après le dirigeant de Tesla qui a envoyé une voiture dans l'espace, c'est au tour du patron du géant Amazon d'afficher ses vastes ambitions spatiales, indique Numerama.

Invité à la conférence International Space Development, Jeff Bezos a partagé son idée folle de voir s'établir une colonie permanente sur la Lune. Depuis 2000, l'homme tente de s'approcher de ses objectifs avec la création de la société Blue Origin, une société dont l’objectif est d’abaisser le coût d’accès à l’espace.

"Il n'est pas viable pour les humains de rester sur Terre"

Pour le milliardaire, ce projet semble être la solution face aux demandes énergétiques grandissantes de notre planète. "Il n'est pas viable pour les humains de rester sur Terre", assure-t-il. Une partie de notre technologie et de notre industrie doit donc se déplacer sur la Lune si l’Humanité veut sauver la planète Terre, "notre seule planète".

"La Terre n’est pas un très bon endroit pour l’industrie lourde", estime Jeff Bezos. "Cela nous convient pour l’instant mais dans un futur proche, j’entends par-là des décennies, peut-être 100 ans, cela commencera à être plus facile de faire des choses que l’on fait actuellement sur Terre mais dans l’espace, car nous aurons beaucoup d’énergie", ajoute-t-il.

C'est donc logiquement par la Lune, notre satellite, qu'il convient de commencer, pense Jeff Bezos, car elle a un fort taux d'ensoleillement et dispose de glace à ses pôles.

Il imagine déjà que des millions de personnes vivront et travailleront à l'avenir dans des installations spatiale fonctionnant à l'énergie solaire qui évolueront à travers le système solaire, également dans des astéroïdes creux. Pas étonnant que le géant Amazon ait volé au secours de la série The Expanse.

Pour y emmener des humains, Blue Origin prévoit de construire son atterrisseur lunaire Blue Moon. Peu importe l'aide ou non de la Nasa, Jeff Bezos compte aller jusqu'au bout de son projet : " En tout cas, nous le ferons, même si la Nasa ne le fait pas. […] Nous pourrions le faire plus vite avec un partenariat".

Le patron pense réussir le pari d'impliquer les gens dans son projet "Ou bien je n’aurai plus d’argent", ironise-t-il lors de son interview avec Numerama.​