Découverte de galaxies noires

AFP Publié le - Mis à jour le

Planète

Une équipe internationale d'astronomes a pu observer pour la première fois des galaxies noires, une des premières phases de la formation des galaxies, a annoncé mercredi l’Observatoire Européen Austral (ESO).

Dans un communiqué, l'ESO, une organisation intergouvernementale, indique "que les galaxies noires correspondent à l’une des premières phases de la formation des galaxies envisagée par la théorie, mais qui n’avait jamais été observée jusqu’à présent".

Les galaxies noires "sont de petites galaxies riches en gaz de l'univers primordial qui ont beaucoup de mal à former des étoiles" et "sont supposées être les blocs élémentaires des galaxies lumineuses et riches en étoiles", précise l'ESO.

Cette découverte a pu être réalisée depuis l'observatoire astronomique le plus avancé au monde situé sur le Mont Paranal dans le désert chilien de l’Atacama (nord) qui abrite le Très grand télescope (VLT, Very Large Telescope). Celui-ci a pu détecter les galaxies "en les voyant briller alors qu’ils étaient illuminés par un quasar", indique le comuniqué.

Selon l'ESO, les astronomes supposent qu'elles ont "dû fournir la majorité du gaz des grandes galaxies qui par la suite a formé les étoiles qui existent actuellement".

"Notre approche du problème de détection des galaxies noires a été simplement de les éclairer avec une lumière puissante" a expliqué un astronome, Simon Lilly, cité dans le communiqué.

"Avec cette étude, nous avons fait un pas capital vers la découverte et la compréhension des premières et obscures phases de la formation des galaxies et sur la manière dont les galaxies acquièrent leur gaz" a ajouté Sebastiano Cantalup, un autre chercheur ayant participé à cette étude.

Publicité clickBoxBanner