Planète

Des jouets et objets courants en plastique recyclé contiennent des perturbateurs endocriniens, selon une étude publiée mercredi par les associations environnementales européennes IPEN, HEAL et Arnika. La Belgique est également concernée.

Des chercheurs en santé-environnement ont testé 430 produits de consommation courante en Europe. Résultats : 25% d'entre eux contenaient des taux élevés de retardateurs de flamme bromés, issus de déchets électroniques… Ces substances sont considérées comme des perturbateurs endocriniens, toxiques pour la santé humaine.

(...)