Doel 3: la Belgique a bien informé les autres Etats-membres de l'UE

Belga Publié le - Mis à jour le

Planète La Belgique a bien prévenu les autres Etats-membres de l'Union européenne de possibles problèmes avec deux de ses réacteurs nucléaires, ceux de Doel 3 et de Tihange 2, après la découverte d'anomalies dans la cuve du réacteur numéro 3 de la centrale de Doel, a indiqué vendredi une porte-parole de la Commission européenne. Les autorités belges ont également demandé aux autres pays membres de lui fournir des informations sur leurs réacteurs qui présenteraient des problèmes similaires, a-t-elle ajouté.

Dévoilée par l'Agence de contrôle nucléaire (AFCN), l'existence d'un risque de sécurité à Doel 3 concerne également l'un des trois réacteurs de Tihange, dont la cuve métallique a été conçue par le même groupe néerlandais, Rotterdamsche Droogdok Maatschappij (RDM), qui a depuis cessé ses activités. RDM a livré 21 cuves de ce type dans le monde, dont une dizaine en Europe (deux réacteurs en Espagne, un en Suède, aux Pays-Bas et en Suisse, et plusieurs autres en Allemagne).

"Les autorités belges ont informé les autres Etats-membres d'une suspicion de danger possible dans deux de leurs sept réacteurs. Les autorités belges ont également demandé des informations des autres Etats-membres qui disposeraient de données sur des réacteurs du même type qui pourraient avoir les mêmes problèmes", a affirmé la porte-parole de la Commission. Elle est ainsi revenue sur des propos tenus jeudi, quand l'exécutif européen avait indiqué ne pas avoir été informé de la possible découverte de fissures à Doel.

La Commission s'attend à recevoir fin août un rapport détaillé de l'AFCN.

Publicité clickBoxBanner