Durban: "On a fait le plus important: sauver l'outil"

Van Dievort Charles, de la rédaction de Twizz Radio Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Planète Isabelle Durant (ECOLO) était l'invitée de la Grande Matinale sur Twizz Radio ce matin. La vice-présidente du parlement européen a commenté la conclusion in extremis d'un accord sur le climat ce week-end lors de la conférence de Durban.

Elle déclare accueillir ce résultat avec soulagement, mais aussi avec déception. « Kyoto est le seul traité international qui concerne le climat » rappelle Isabelle Durant. « Il a ses défauts. Il a ses limites [...] mais c'est le seul qu'on a. Je n'ose pas imaginer ce qui se serait passé [...] s'il n'y avait pas eu au moins la volonté de reconduire le traité... ». D'autre part, il y a aussi de la déception reconnaît la vice présidente du parlement européen « parce que c'est un accord qui reporte à plus tard toutes les décisions importantes sur le caractère contraignant »

La vice-présidente du parlement européen s'est aussi exprimée à propos du sommet européen de la fin de la semaine dernière. « Ce qui me désespère » confie Isabelle Durant « c'est que sommet après sommet, les chefs d'Etat travaillent [...] sur le petit bout de mesures qui sont certes nécessaires, mais qui sont largement insuffisantes ». « Ce que j'attends des chefs d'Etat » déclare Isabelle Durant « c'est qu'ils soient de vrais chefs d'Etat et qu'ils tracent les perspectives d'avenir [...] L'austérité c'est quand même pas un projet! ».

La vice-présidente de l'assemblée européenne fustige également l'attitude du président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et celle du président du Conseil européen, Herman Van Rompuy: « Ils ont un peu démissionné devant le couple Merkozy [...] Je trouve cela assez regrettable. C'est pas pour ça qu'ils sont là où ils se trouvent ».

Publicité clickBoxBanner