Planète Des experts demandent à la Commission européenne de renforcer la protection du loup. En Belgique, les éleveurs craignent l’arrivée du prédateur.

Dans de nombreux pays d’Europe, de la Grèce à la Finlande, du Portugal à la Roumanie, la plupart des éleveurs crient au loup. Ils s’inquiètent de la présence du carnivore près de leurs cheptels. Mi-octobre, à Lyon, des centaines d’éleveurs français et leur millier de brebis ont manifesté contre le nouveau plan loup du gouvernement. En Espagne, où le braconnage est intense, les tensions s’exacerbent entre les environnementalistes et les éleveurs d’ovins. Un procès accusant des défenseurs de la nature d’avoir détruit des "cabines" d’où l’on peut abattre des loups est en cours.

(...)