Grosses dimunitions des émissions de CO2 en vue

BELGA Publié le - Mis à jour le

Planète

La Commission européenne a confirmé mercredi sa volonté de ramener d'ici 2020 les émissions moyennes en CO2 des voitures neuves commercialisées en Europe à 95 grammes par kilomètre parcouru, un objectif jugé trop timide par les défenseurs de l'environnement.

Le niveau moyen d'émission des voitures en 2011 était de 135,7 g/km, les constructeurs devant atteindre l'objectif de 130 grammes en 2015 conformément à une législation de 2009.

Les véhicules utilitaires légers devront, eux, atteindre le chiffre de 147 g/km en 2020, contre 184,1 encore en 2010.

Selon l'exécutif européen, la mesure permettra d'économiser quelque 160 millions de tonnes de pétrole à l'horizon 2020, soit un gain de 70 milliards d'euros au prix actuel des carburants. L'économie pour chaque conducteur devrait être de 340 euros dès la première année.

Mais pour l'organisation écologiste Greenpeace, cet objectif est bien trop faible, accusant la Commission européenne d'avoir cédé aux pressions de l'industrie automobile. Celle-ci avait déjà exercé un lobbying intensif en 2008 pour diluer les objectifs à l'horizon 2015.

Pour Greenpeace, des objectif de 80 g/km pour 2020, et de 60 g/km d'ici 2025 devraient être imposés.

Le président de la commission Environnement du Parlement européen qui aura à examiner le texte, le social-démocrate allemand Matthias Groote, a lui aussi déploré un manque d'ambition dans le chef de la Commission, appelant dès à présent le Parlement et le conseil des ministres, co-législateurs, à faire plus pour préserver l'environnement et le portefeuille des conducteurs.

Publicité clickBoxBanner