Inspire

Faciliter la sociabilisation de jeunes en situation de handicap, redonner du souffle à la vie d'un village et soutenir les producteurs locaux... C'est le défi ambitieux mais enthousiasmant que s'est fixé « Le petit tandem ». Derrière cette association, deux mamans et une équipe de personnes sensibles à cette problématique qui ont décidé de faire renaître un estaminet situé au coeur du village de Petit-Enghien.

Propriété de la Brasserie de Silly qui leur a accordé un bail de 50 ans, le Salon de la Renaissance est un vaste bâtiment désaffecté depuis plusieurs années. Grâce à la mobilisation qui s'est mise en place au sein de la population locale pour collecter des fonds, il va subir une rénovation en profondeur au cours des prochains mois afinde rouvrir ses portes au printemps prochain.

« L'endroit va devenir un espace polyvalent, explique Marie-Anne Minnen, une des deux mamans à l'origine du projet. Il y aura d'une part un estaminet où l'on pourra venir prendre un verre et manger un morceau, mais aussi une grande salle qui pourra accueillir des fêtes, des expositions artistiques et d'autres événements organisés par des clubs sportifs, des écoles ou des clubs de seniors. Un jour par semaine, nous servirons également de dépôt pour la vente directe de produits locaux dans le cadre du réseau « La ruche qui dit oui » car le but est aussi d'aider les agriculteurs du coin. Par la suite, nous espérons pouvroir réaliser des appartements à l'étage où pourraient résider, dans un cadre supervisé, des personnes atteintes d'un handicap ».

Faire partie intégrante de la communauté villageoise

La préparation des repas et le service seront en effet effectués par une dizaine de jeunes présentant un handicap mental léger, ce qui permettra de développer leurs compétences tout en renforçant leur autonomie et leur intégration au sein de la vie locale au contact de la population. Ils devraient ainsi se charger de la préparation de potages pour l'école locale et de celle des repas organisés dans le cadre d'un restaurant social hebdomadaire.

« Notre volonté est de nous inscrire dans la communauté et de faire revivre un village qui est occupé à s'éteindre en y recréant un point de ralliement», souligne encore Mme Minnen qui se réjouit de l'accueil très positif que les habitants ont réservé au projet. #Inspire ne manquera pas de rendre une petite visite au « Petit tandem » une fois l'aventure lancée.