Inspire

Communa coordonne des occupation temporaires, à Bruxelles, avec notamment des ateliers artistiques, des expositions, des espaces de travail partagés et des logements. Objectif : dynamiser les quartiers et lancer des pistes alternatives pour notre société.


Mercredi 7 juin, deux fondateurs de Communa présentent leur association lors d’une soirée qui rassemble différents porteurs de projets destinés à revitaliser Bruxelles. Ils mettent en relation des propriétaires de bâtiments vides avec des collectifs qui pourraient les occuper temporairement. Et tout le monde en sortirait gagnant.

Les propriétaires se retrouvent de fait déchargés d’une part conséquente du travail de gestion et réalisent d’importantes économies, notamment parce qu’ils ne doivent pas payer une lourde taxe d'inoccupation”, explique Dimitri. “En mettant des bâtiments à disposition de projets citoyens à haut impact sociétal, on permet au tissu associatif de se renforcer et on revitalise aussi les quartiers de Bruxelles”, poursuit Daniel.

Mais concrètement, comment cela se passe-t-il ? Pour le savoir, nous nous sommes rendus dans le nouveau QG de l’ASBL, rue Gray, à Ixelles.

© BORTELS CHRISTOPHE