Planète

Ce vendredi, le temps sera variable avec des averses éventuellement ponctuées d'un coup de tonnerre. Plus tard dans la journée, il fera à nouveau sec avec des maxima doux de 6 à 12 degrés, selon les prévisions de l'Institut royal météorologique.

La journée de vendredi verra un ciel partiellement à très nuageux avec par moments des averses. Un coup de tonnerre n'est pas exclu. Ces averses se déplaceront progressivement vers le nord est en cours de journée. Le temps pourrait donc devenir généralement sec dans les régions proches de la frontière française l'après- midi. Il fera encore relativement doux avec des maxima de 6 à 8 degrés en Ardenne et de 9 à 12 degrés ailleurs. Le vent sera faible à parfois modéré de sud- ouest et s'orientant graduellement au nord/ nord- est.

Pendant la soirée et la nuit, le temps deviendra nettement plus froid avec des températures qui plongeront vers des valeurs comprises entre -4 et 0 degré à partir du nord-est. Le ciel se chargera et quelques chutes de neige seront déjà possibles ici et là à partir de l'Allemagne et des Pays- Bas. Le vent se renforcera également pour devenir modéré ou assez fort, même fort au littoral, de nord-est.

Samedi, le temps redevient hivernal. Une perturbation en provenance du nord- est va traverser notre pays tout en s'affaiblissant, et conduire à quelques faibles chutes de neige. Les maxima auront du mal monter au-dessus de zéro degré dans le nord tandis que le sud aura des valeurs proches de 1 à 2 degrés.

Dimanche, le temps sera partiellement nuageux et généralement sec. Surtout en matinée, quelques faibles chutes de neige sont possibles le long de la frontière française. L'après- midi, le ciel deviendra plus lumineux malgré la présence de nuages élevés.

On peut en outre s'attendre à des valeurs de - 5 à - 6°C dans le centre du pays dans la nuit de dimanche à lundi et de - 8 à - 9°C en Hautes Fagnes. Même chose pour la nuit suivante.

En journée, les températures tourneront autour de 0°C. Alors que les normales saisonnières sont respectivement d'environ 2°C (minima) et de 10 à 11°C (maxima)... Le printemps météorologique, pour rappel, a débuté le 1er mars.

La situation de froid est l'effet de l'affaiblissement du fameux vortex polaire, qui n'est pas encore tout à fait rétabli depuis la vague de froid qu'il avait causée au mois de février, comme nous l'explique Fabian Debal, de l'IRM. Le vortex polaire (circulation des vents qui entoure le pôle) dont il est question ne se situera pas en Belgique, mais les effets qui y sont associés engendreront chez nous un épisode hivernal tardif de quelques jours.