Planète

Comprendre le Soleil et ses "caprices", c’est aussi l’objectif des scientifiques qui observeront l’éclipse solaire totale qui aura lieu ce lundi 21 août aux Etats-Unis. Ce sera la première depuis 99 ans dans ce pays et elle sera une véritable aubaine pour les scientifiques qui comptent exploiter cet événement rare pour mieux comprendre le Soleil, son champ magnétique et ses effets sur l’atmosphère terrestre. Ils espèrent bien aussi tirer profit des observations du public, dont des étudiants et des astronomes amateurs qui seront armés de téléphones cellulaires, de lunettes astronomiques, d’appareils photos et de caméras. Pour la Nasa, "ce sera l’éclipse qui générera le plus de données et d’images de l’histoire".


Quand la Lune passera entre le Soleil et la Terre, elle produira une ombre d’environ 110 km de largeur qui se déplacera à travers 14 Etats américains en 93 minutes. Pour les astronomes, cette éclipse offre une rare occasion de tester de nouveaux instruments et d’observer la couronne solaire, la haute atmosphère du Soleil autrement invisible. Les scientifiques sont intrigués par le fait qu’elle soit beaucoup plus chaude que la surface du Soleil. Ils cherchent aussi à comprendre les éjections de masse coronale qui projettent des particules ionisées à grande vitesse vers la Terre et peuvent perturber les communications satellitaires et les réseaux électriques.