Planète

Une grande nappe de pétrole s'est déversée dans les eaux de la ville portuaire de Balikpapan, sur la côte orientale de l'île de Bornéo (Asie du sud-est), et menace de causer d'énormes dégâts environnementaux. Les autorités ont proclamé l'état d'urgence et essaient mercredi d'arrêter la propagation du pétrole. La pollution s'étend sur environ une douzaine de kilomètres carrés. Le pétrole a par ailleurs pris feu à quelques endroits. Cinq pêcheurs au moins ont perdu la vie dans ces incendies. Le dégagement de fumée affecte également la santé des riverains qui se plaignent notamment de sensations d'essoufflement et de nausées.

La cause de cette marée noire n'est pas encore claire. Des activistes environnementaux tiennent pour responsable l'entreprise étatique indonésienne Pertamina, qui exploite une grande raffinerie dans la baie de Balikpapan. Ils suspectent qu'un trou dans le pipeline ait causé ce déversement de pétrole dans la mer.

Les autorités soulignent de leur côté que l'enquête suit son cours. Pertamina a nié avoir un lien avec la pollution. L'organisation environnementale Walhi presse le gouvernement de publier les résultats de l'enquête.