Planète

La moyenne des valeurs maximales et minimales enregistrées à la station d'Uccle lors des mois de juin, juillet et août atteint 19,8°C, dépassant de quelque 2°C la normale saisonnière. L'été météorologique 2018 a donc été le plus chaud en Belgique depuis le début des relevés en 1833, affirme vendredi le prévisionniste de l'Institut royal météorologique (IRM), David Dehenauw. Le précédent record datait de 2003, avec une moyenne de 19,7°C. Alors que l'été météorologique touche à sa fin ce 31 août, les prévisions se confirment. "Il s'agit de l'été le plus chaud jamais enregistré en Belgique", assure le météorologue.

La moyenne des températures du mois de juin s'est établie à 18,1°C, celle de juillet à 22°C - ce qui en fait le deuxième mois le plus chaud jamais enregistré - et celle d'août à 19,5°C.

L'IRM comptabilise également les jours de précipitations. "Il y en a eu quatre en juin, cinq en juillet et 11 en août, soit 20 sur l'ensemble de l'été", ajoute M. Dehenauw. Le record de 1835 n'est donc pas loin. À l'époque, seuls 18 jours de pluie avaient été enregistrés.