Planète

Les techniques classiques de traitement de la dépouille des défunts ne sont pas sans causer certaines pollutions.

Les familles des défunts n’ont évidement aucune responsabilité dans cet état de fait. Il n’existe à l’heure actuelle pas d’alternative à la crémation et à l’inhumation. Reste que les conséquences environnementales sont réelles.

La crémation, par exemple, se révèle loin d’être écologiquement neutre. (...)