La tête des requins-bouledogues mise à prix

AFP Publié le - Mis à jour le

Planète

Le député-maire de Saint-Leu à la Réunion, Thierry Robert (Modem), a publié un arrêté autorisant la chasse au requin-bouledogue "par tous les moyens" et proposant de racheter leurs prises aux pêcheurs, alors que leur commercialisation est interdite.

Le territoire concerné va du rivage jusqu’à 300 mètres au large et se situe intégralement au sein de la Réserve nationale marine de la Réunion. Cette décision intervient une semaine après la mort d’un surfeur attaqué par un squale.

Depuis janvier 2011, sept attaques de requin dont trois mortelles contre des surfeurs ont été enregistrées dans l’île. Le député accuse la réserve marine d’attirer les requins et d’être devenue leur "garde-manger".

Des affirmations contestées par les scientifiques, l’ONG écologiste Sea Shepherd et la préfecture. Cette dernière pourrait contester l’arrêté devant le tribunal administratif, la pêche dans la Réserve marine de la Réunion étant strictement réglementée.

Publicité clickBoxBanner