Planète

Dix ans. Voici dix ans qu’un dimanche par an, piétons, cyclistes, rollers peuvent se réapproprier l’espace et la voie publics de la capitale, désertée des coups de klaxon stridents de conducteurs excédés par les embouteillages, du vrombissement des moteurs, des gaz d’échappement nauséabonds et du stress urbain. Ce dimanche 18 septembre, les 160 km2 de la Région bruxelloise seront donc une nouvelle fois interdits aux voitures, de 9 h à 19 h.

C’est en 2000 que l’Europe décrète la journée "En ville sans ma voiture", lancée par la France en 1998, comme une initiative européenne à la date fixe du 22 septembre. La Région bruxelloise se jette à l’eau avec trois zones "confort" (Schaerbeek, Watermael-Boitsfort et Evere) interdites aux voitures. Deux ans plus tard, le 22 septembre a lieu un dimanche : Bruxelles franchit un pas supplémentaire et audacieux en procédant à la fermeture complète de son territoire. Le "Dimanche sans voiture" était né avec, dans la foulée, une semaine dédiée à la mobilité. Objectif ? Sensibiliser les citoyens à une mobilité durable et respectueuse de leur environnement.

Lancée vendredi, la Semaine de la mobilité s’égrènera jusqu’au 22 septembre, à Bruxelles et en Wallonie (LLB 10 et 11/9) avec, au menu, de multiples activités. A Bruxelles, préparer son vélo, faire du shopping à pied, écouter de la musique "live" dans six stations de métro grâce à Musikometro, visiter l’exposition "Dutch Bike Design" consacrée aux vélos insolites, découvrir des communes à vélo foisonneront par journée thématique tout au long de la semaine. Avec en point d’orgue le Dimanche sans voiture.

Pour fêter sa décennie, petits et grands sont conviés, de 10 h à 16 h, à un rallye familial, découverte et sportif reliant dix points du Pentagone bruxellois, avant de déguster à 16 h un morceau du gâteau d’anniversaire spécial "dix ans" servi devant la Gare centrale. Envie d’espaces verts loin de la foule sans parcourir des kilomètres ? Onze communes se mueront dimanche en "village à la ville" avec des pelouses dressées sur plusieurs centaines de m2, des stands d’information, des ateliers maquillage, des balades, restauration bio Le centre-ville n’en demeurera pas moins champêtre puisque Bruxelles-Champêtre étalera à nouveau ses 2 000 m2 de gazon sur la place des Palais. Marché de producteurs fermiers, animaux de la ferme, pique-nique, cours de Tai-Chi, manège le mot d’ordre de cet événement familial sera la détente. Notons encore, qu’à l’instar d’autres éditions de la Journée sans voiture, se tiendront ce week-end les journées du Patrimoine à Bruxelles, l’occasion de découvrir la capitale et ses trésors patrimoniaux sous un autre angle.

Enfin, à l’occasion de cette journée un peu particulière, il convient de rappeler que le Dimanche sans voiture s’applique à tout le monde, excepté les transports en commun, taxis, autocars, services de secours et véhicules d’utilité publique. La vitesse maximum est limitée à 30 km/h et le code de la route doit être respecté. La circulation restera possible sur l’ensemble du Ring de Bruxelles, mais les autoroutes menant à la capitale seront fermées à hauteur du Ring. Des parkings de délestage seront fléchés à partir du Ring. Par ailleurs, la Stib, les Tec et De Lijn seront gratuits à Bruxelles tandis que la SNCB proposera un ticket "mobilité" permettant de faire l’aller/retour vers Bruxelles pour 8 euros.

Plus d’infos sur www.dimanchesansvoiture.irisnet.be et http//semaine.mobilite.wallonie.be