Planète

Vous êtes jeune - ou moins jeune -, motivé et animé par l’envie de vous rendre utile ? Alors le volontariat humanitaire est peut-être fait pour vous. A l’approche des vacances d’été, nombreux sont les étudiants tentés par ce genre d’expérience. Mais au moment de se lancer dans cette aventure, la circonspection s’impose toutefois, car il y a volontariat et volontariat…

Ces dernières années, les tours opérateurs se sont en effet engouffrés dans le créneau porteur du "volontourisme", dénonce Pierre De Handscutter, directeur de l’ASBL Service volontaire international (SVI). La mode est aux séjours "alternatifs", explique-t-il. De nombreuses agences de voyages proposent donc à leur clientèle des formules permettant d’aller "donner un coup de main" sur des projets environnementaux ou humanitaires.

S’occuper d’enfants orphelins en Bolivie ou de malades du Sida en Inde; encadrer des élèves de maternelle en Mongolie ou prodiguer des soins infirmiers au Ghana - même sans avoir aucune qualification spécifique… Les options proposées ont de quoi séduire.

La suite est réservée à nos abonnés.