Les villes doivent se protéger contre le réchauffement climatique

AFP Publié le - Mis à jour le

Planète Les villes en Europe, plus que les zones rurales encore, doivent se protéger contre le réchauffement climatique, tant pour épargner leurs populations que pour des raisons économiques, selon un rapport de l'Agence Européenne pour l'Environnement (AEE) publié lundi. "La composition et l'agencement particuliers des zones urbaines comparés aux zones rurales modifient les impacts du changement climatique, créant des défis nombreux et variés aux villes" où vivent les trois-quarts des Européens, explique l'AEE dans un communiqué présentant son rapport intitulé "l'Adaptation urbaine au changement climatique en Europe". "Plus de la moitié des villes européennes dispose d'une faible proportion d'espaces verts, ce qui peut fortement intensifier les vagues de chaleur", d'après l'AEE qui s'inquiète particulièrement pour "les villes où vit une proportion élevée de personnes vulnérables" telles que "les citoyens âgés en Italie, en Allemagne et dans les villes du nord de l'Espagne".

"Beaucoup de zones doivent anticiper" des vagues de chaleur de plus en plus fréquentes et intenses, avertit l'AEE qui cite en exemple la ville de Botkyrka, "la seule commune de Suède" à avoir été en mesure d'aider les personnes fragiles pendant une canicule en 2010 grâce à leur recensement préalable.

Publicité clickBoxBanner