Planète

La Belgique est encore très loin de remplir les objectifs climatiques rédigés dans le cadre de la stratégie Europe 2020, selon un rapport présenté mardi par l'office européen des statistiques Eurostat. En 2010, l'Union européenne a conclu une stratégie décennale, avec divers objectifs en termes d'emploi, d'innovation, de politique climatique, d'enseignement et de lutte contre la pauvreté. Le rapport publié mardi pointe dans quelle mesure les pays européens sont sur la bonne voie pour atteindre ces objectifs.

Il en ressort que la politique climatique et énergétique de la Belgique fait fausse route. Selon les chiffres les plus récents (2016), les émissions de gaz à effet de serre n'ont baissé que de 7,2% dans le royaume, par rapport à l'année de référence 1990. Eurostat souligne dès lors que la Belgique est encore loin de l'objectif national de réduction de 15% de ces gaz pour 2020.

De même, la part des énergies renouvelables ne se rapproche pas des 13% escomptés. Bien que cette part ait plus que doublé entre 2008 et 2016, elle reste coincée à 8,7%. En termes d'efficacité énergétique, pratiquement aucun progrès n'a été fait, note encore le rapport.

La diminution de la pauvreté représente une autre point noir du document. Le nombre de personnes qui courent un risque de pauvreté ou d'exclusion sociale, a même augmenté de 4,6% entre 2008 et 2017.

Sur le plan de l'enseignement, la Belgique engrange toutefois de bons résultats. Le nombre de jeunes quittant l'école, 8,9%, est déjà inférieur à l'objectif de 9,5%. En outre, la tranche 30-34 ans qui a terminé son parcours dans l'enseignement supérieur, s'établit à 45,9%, soit un niveau très proche de l'objectif de 47%.