Planète

La Nasa vient d’envoyer dans l’espace Tess, son télescope chasseur d’exoplanètes, à la recherche de la vie ailleurs dans l’Univers. Au sol, l’astronome liégeois Michaël Gillon, découvreur des fameuses planètes Trappist situées hors du système solaire, attend les données. Rencontre.

Lorsqu’on vous écoute, vous et vos collègues, on a l’impression que la découverte de traces de vie sur une exoplanète (hors du système solaire), c’est pour tout bientôt. Quasi dans la décennie à venir !

Je dis que c’est possible, que ça pourrait arriver dans les cinq à dix ans à venir. Je ne dis pas que je m’attends absolument à ce que cela soit le cas.

(...)