Planète Le réchauffement climatique accentue le phénomène de sécheresse. Quatre pays souffrent de la famine. Pour assurer la sécurité alimentaire, les Nations unies prônent une meilleure exploitation des ressources. Et misent sur les images satellites pour identifier les réserves d’eau et végétales.

Les conséquences du réchauffement climatique se font ressentir partout sur la planète, en particulier pour les populations les plus vulnérables. Aujourd’hui, quatre pays, le Yémen, le Soudan du Sud, le Nigeria et la Somalie, sont confrontés à la famine. "Si rien n’est fait, quelque 20 millions de personnes pourraient mourir de faim d’ici les six prochains mois", a déclaré le directeur général de la FAO, l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, il y a deux semaines. En visite à Bruxelles pour rencontrer des responsables européens, Maria-Helena Semedo, la directrice générale adjointe de la FAO, explique comment lutter contre l’insécurité alimentaire et améliorer la gestion des ressources naturelles pour s’adapter au réchauffement climatique.