Planète La Républicaine Dominicaine, Cuba, la Floride… des destinations de vacances qui font rêver. Mais qui ont de quoi refroidir quand on sait les ravages que l’ouragan Irma risque de faire sur son passage. Alors, si votre départ était prévu vers ces régions d’ici dimanche, que conseillent les voyagistes ?

Même si nous avons l’habitude de gérer ce type de situations en saison des ouragans dans ces régions, nous sommes sur le qui-vive et nous suivons de près, d’heure en heure, l’évolution de la situation sur place, nous dit Florence Bruyère, du service Presse et communication de TUI Belgium. Nos équipes suivent en permanence la trajectoire de l’ouragan.

Les vols sont maintenus jusqu’à nouvel ordre

Contacté mercredi midi, le groupe touristique belge nous disait maintenir ses vols vers les Caraïbes dans les prochains jours comme prévu initialement. Ainsi, mercredi après-midi, un vol devait-il décoller vers Punta Cana, en République Dominicaine, alors que, vendredi, un vol est programmé pour Cancun au Mexique et Varadero à Cuba. Samedi, TUI desservira Miami et Punta Cana. “Pour aucun de ces vols, l’atterrissage n’est prévu le jour où l’ouragan Irma sévira dans la région, précise encore Florence Bruyère. Les vols peuvent donc être effectués comme prévu initialement”. Le tour-opérateur compte à l’heure actuelle quelque 500 touristes belges en République Dominicaine, 300 à Cuba et environ 700 personnes en Floride.


Une équipe d'intervention spécialisée envoyée sur place

De son côté, Thomas Cook/Neckermann se prépare, lui aussi, à assister “ses” quelques centaines de vacanciers dans les Caraïbes. Mercredi matin, une équipe d’intervention spécialisée belge a été envoyée en République Dominicaine afin d’assister, si nécessaire, les voyageurs et les collaborateurs sur place. “ Cette équipe a suivi une formation approfondie et se porte garant tant du support psychologique que du rapatriement, le cas échéant”, a fait savoir le tour-opérateur. “ Nos hôtels dans les Caraïbes sont équipés d’abris et nos collaborateurs sur place ont été formés pour affronter de telles situations d’urgence”, a précisé Laura Van Waeyenberge, porte-parole de Thomas Cook Belgique.

Thomas Cook/Neckermann a hébergé préventivement une dizaine de voyageurs belges à Puerto Plata dans un autre hôtel. À Punta Cana, toutes les mesures nécessaires ont été prises dans tous les hôtels afin que les voyageurs puissent rester dans leur hôtel. "Il est toutefois possible que certains voyageurs aient été priés d’occuper une chambre moins proche de la mer, fait remarquer le TO. La sécurité des voyageurs est prioritaire. Les mesures de sécurité supplémentaires entrent progressivement en vigueur, en fonction de l’évolution des conditions météorologiques".

Thomas Cook / Neckermann insiste cependant sur le fait que "la situation est calme sur place" et que "les voyageurs continueront à recevoir en permanence des mises à jour de leur tour-opérateur".

Pour l’instant, aucun rapatriement préventif n’est prévu. Les voyageurs qui veulent partir peuvent le faire, à condition que les autorités locales l’autorisent.

Qu’il s’agisse TUI ou de Thomas Cook, les clients qui devaient prendre le départ entre ce mercredi et dimanche et qui préfèrent ne pas partir dans les circonstances actuelles ont la possibilité de modifier leur destination de voyage ou la postposer sans frais. À l’heure actuelle, Thomas Cook a reçu une annulation.