Planète Dans quelques années, cela pourrait être le moteur d’un petit avion d’une vingtaine de mètres d’envergure, envoyé sur des terrains inhospitaliers, pour livrer du matériel à une population isolée, après une catastrophe naturelle. Pour l’instant, ce qui se veut un intermédiaire entre l’hélico et l’avion n’est encore qu’un assemblage de pales en fibre de carbone, quasi à l’échelle réelle, posées dans l’immense tuyau qu’est la soufflerie de l’Institut von Karman (VKI), à Rhode-Saint-Genèse. L’inventeur Patrick "Pat" Peebles, durant ces dernières heures, a réglé les derniers détails des tests (lire ci-contre) qu’il va faire subir à une maquette représentant son bébé, le FanWing, qualifié "d’un des quelques seuls vrais nouveaux avions depuis les frères Wright", par le "New York Times". Rencontre.

La suite à découvrir dans la Sélection LaLibre.be (seulement 4.83€ par mois)