Planète


Un poisson dénué de visage, des créatures effrayantes ou monstrueuses... Voilà ce que recèle la pêche fantastique d'une expédition scientifique dans les abysses au large de l'Est de l'Australie. Les données collectées devront permettre d'améliorer la connaissance et la compréhension des habitats abyssaux, leur biodiversité et la pression écologique qui s'exerce sur eux. Partie mi-mai, l'expédition "Sampling the abyss" explore pendant un mois avec des caméras, des sonars et des filets la noirceur totale des fonds marins d'une zone qui va de la Tasmanie aux côtes du Queensland, jusqu'à 4.000 mètres de profondeur. C'est une première.

Le tout est opéré par 27 scientifiques à bord du navire de recherche "The Investigator", sous la direction de Tim O'Hara, un responsable de Museums Victoria, l'organisation gérant plusieurs musées du sud de l'Australie. A son bord, un Belge, Jérôme Mallefet, biologiste marin de 57 ans, professeur à l'Université catholique de Louvain. Il a répondu à nos questions depuis le navire de recherche RV Investigator, qui navigue en ce moment au large de l'Australie.