Planète

"L’on pourrait considérer que les capacités intermittentes, comme les panneaux photovoltaïques et les éoliennes, ont peu d’impact sur la sécurité d’approvisionnement […] Parce qu’il n’est pas garanti que cette énergie renouvelable sera produite au moment du pic de consommation. Cela signifie que des capacités de secours sont nécessaires."

Cette phrase issue d’une étude publiée en juin par la Creg, le régulateur fédéral du secteur de l’énergie, montre toute la complexité de la transition énergétique. (...)