Planète

Les habitants d’Istanbul ont vu avec surprise ces derniers jours le détroit du Bosphore, qui partage la métropole entre rives asiatique et européenne, se parer de turquoise, ce que les scientifiques expliquent par l’apparition d’un certain plancton dans la mer Noire. 

Au cours du week-end, les eaux du Bosphore, détroit qui lie la mer Noire à la mer de Marmara, ont pris une teinte turquoise vif, alarmant les riverains. Sur les réseaux sociaux, certains ont craint le déversement d’un quelconque polluant, tandis que d’autres ont suggéré une conséquence du séisme qui a frappé la côte égéenne lundi. 


Mais, pour les scientifiques, ce changement de couleur ne fait pas de mystère : il a été causé par une augmentation du plancton qui a également donné à la mer une odeur plus forte.