Planète Réunis à Bonn depuis dix jours, les négociateurs de 195 pays se sont quittés, jeudi, avec un goût de trop peu. Etape classique des négociations internationales sur le climat, cette réunion intermédiaire avait pour but de définir l’ensemble des règles qui doivent permettre de traduire les intentions manifestées lors de la conclusion de l ’accord de Paris (en 2015) en actions concrètes.
Sauf que du concret, il semble en manquer et c'est le statu quo qui paraît primé près de trois ans après la COP21, pourtant pleine de promesse.
(...)