Planète

Une proposition de décret CDH-PS veut faciliter la privatisation de certaines parcelles de forêt. René Collin, ministre de la Nature (CDH), y voit une manière d’intégrer davantage les citoyens. Pour l’opposition et les associations environnementales, le texte est flou et contre-productif.

Début février, une dizaine d’agents du département wallon de la nature et des forêts (DNF) ont délaissé leurs zones boisées pour aller manifester devant le Parlement wallon. L’objet de leur courroux : une proposition de décret déposée fin 2016 par des députés CDH et PS destinée à faciliter la privatisation de certaines parcelles de forêt wallonne. Porteurs d’une lettre signée par 456 de leurs collègues, les agents de la DNF ont vigoureusement dénoncé la forme et le contenu du texte qui "fait peu de cas de leur travail" et ouvre, selon eux, la porte à l’arrivée de puissants investisseurs financiers dans les forêts du Sud du pays.