Planète

Le débat fait rage depuis des années : existe-t-il un autre continent? Une étude australienne tendant à prouver cette théorie a été publiée par GSA Today la semaine dernière. Leurs auteurs affirment avoir collecté assez de preuves pour confirmer son existence, au large de l'Australie. La Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Calédonie feraient partie de ce nouvel ensemble nommé Zealandia dont la majeure partie (94%) est immergée.

Zealandia serait issu du supercontinent Gondwana. Il y a 60 à 85 millions d'années, ce gigantesque bloc de terre regroupait l'Antarctique, l'Amérique du Sud, l'Afrique, l'Australie et l'Inde. Il s'est ensuite scindé pour former le monde tel que nous le connaissons aujourd'hui.

Ce "nouveau continent " de 5 millions de km² en est-il vraiment un?

Pour être qualifié de "continent", il faut réunir plusieurs critères arbitraires dont certains ont été développés dans l'étude. 

- Une étendue de terre émergée. Les chercheurs affirment que Zealandia répond à ce critère puisque le mont Aoraki en Nouvelle-Zélande culmine à 3.724 mètres. "Partout, Zealandia est plus élevé que le niveau de la mer", avancent-ils.

- Une structure de la croûte terrestre cohérente en comparaison des autres continents.

- Séparation tectonique et spatiale : "La croûte continentale de Zealandia est physiquement séparée de l'Australie", affirme BFM TV. "La Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Calédonie sont isolées et n'ont jamais été considérées comme faisant partie du continent australien", poursuivent les auteurs de l'étude qui auraient donc trouvé un nouveau foyer à ces lopins de terre.