Politique belge

Cent-septante mandataires des trois Régions du pays ont omis de déposer leurs déclarations reprenant leurs mandats, fonctions ou professions, à la Cour des comptes, comme prévu par la loi, a affirmé mardi le site Cumuleo, qui détaille les mandats exercés en cumul par les mandataires politiques en Belgique. 

La Cour des comptes a publié mardi matin au Moniteur belge la nouvelle liste des mandats, fonctions et professions exercés par les mandataires politiques et les hauts fonctionnaires. Cumuleo a commencé à intégrer ces données dans sa base de données.

L'analyse de ces chiffres révèle 145 infractions aux déclarations de mandats exercés durant tout ou une partie de l'année 2017 (soit 21 de plus que l'an dernier) et 72 infractions aux déclarations de patrimoine (soit 24 de plus par rapport à l'année dernière).

"Au total, ce sont 170 mandataires différents qui ont omis de déposer leurs déclarations à la Cour des comptes (dont l'ex-présidente du CPAS de la Ville de Bruxelles, Pascale Peraïta, licenciée l'an dernier dans le cadre de l'affaire du Samusocial)", affirme Cumeleo.

C'est la province d'Anvers qui enregistre le plus de mandataires en défaut, avec trente personnes.

Quant à l'échevine d'Evere Eliane Lepoivre-Daels (PS), elle compte pour la deuxième année de suite le plus de mandats rémunérés parmi les mandataires politiques, affirme le journal 'L'Echo' sur son site internet.