Politique belge

"Le dossier du Stade national est le symbole de cette Belgique qui ne marche pas ou plus", a estimé vendredi le premier échevin de la Ville de Bruxelles, Alain Courtois (MR), lors d'une interview sur les ondes de Bel RTL. "On est un pays où on ne sait plus avoir de grand projet national, je le pense très sincèrement", a-t-il poursuivi, estimant qu'aucun projet d'une telle envergure n'avait vu le jour sur le territoire belge depuis 1958.

"Je pense que le gouvernement fédéral à son rôle à jouer" dans le dossier du stade, a-t-il ensuite affirmé, avant d'ajouter que le processus n'était pas terminé et que le Fédéral pourrait encore intervenir.

"On va faire des missions partout pour vendre l'image de la Belgique et pour cinquante mètres de stade en Flandre, on a tout un projet qui ne marche pas", a regretté l'édile bruxellois. "Le stade est à l'heure actuelle le symbole de cette Belgique qui ne marche plus, parce qu'il y a trop de décideurs, trop de communautés, trop de régions, trop de lasagnes, trop de tout!", s'est-il emporté.