Politique belge Le député bruxellois Alain Destexhe se démarque souvent du reste du MR dans ses prises de position. Il est partisan d’une droite décomplexée, un peu sur le modèle de la N-VA. Il sent le vent électoral tourner en faveur de la droite un peu partout en Europe, encore ce dimanche en Italie. Dans un entretien à la "Libre", il invite les libéraux francophones à durcir le ton, notamment sur l’immigration.

Les récentes élections italiennes et d’autres résultats électoraux en Europe font apparaître un glissement vers la droite. La Belgique francophone n’est pas concernée pour le moment. Le MR ne risque-t-il pas à terme de se faire doubler sur sa droite ?

Je souhaite que le MR prenne une orientation plus à droite. Au Royaume-Uni, en Autriche, en Italie, en Allemagne, aux Pays-Bas, la caractéristique des élections récentes, c’est que l’immigration a été un enjeu. C’est même la clef des élections. Le gouvernement de Charles Michel mène une politique tout à fait correcte à cet égard. Mais l’offensive dans les médias pour assumer cette politique est davantage faite par la N-VA que par les leaders du MR. Ces problématiques sont associées à Francken, Jambon et De Wever.

(...)