Politique belge

La fédération PS de Mons-Borinage a appelé samedi soir au décumul des mandats dans les villes et communes de plus de 25.000 habitants, au lendemain d’une réunion de militants de la fédération de Charleroi qui a elle invité au décumul intégral. 

Ambiance assurée ce lundi matin au boulevard de l’Empereur où le bureau doit préparer le congrès extraordinaire du 2 juillet. Nombre de députés-bourgmestres ne comprennent pas pourquoi ils doivent payer pour des mandataires pris dans les affaires alors qu’ils n’étaient pas parlementaires. 

La fédération Mons-Borinage propose de limiter la rémunération des mandats à 100 % du traitement de parlementaire (et plus 150 %). Sur le cumul de mandats, la fédération montoise propose de les interdire dans les communes de plus de 25 000 habitants, soit 23 villes sur 262 en Wallonie.