Politique belge Antoine (CDH) propose aux députés wallons de rencontrer les Français.

Le président du parlement wallon, André Antoine (CDH), l’affirme : "L’acceptation de la vision du CDH par le MR sur le Ceta faisait partie des choses non négociables lorsque nous avons négocié, pour la Wallonie, un pacte de majorité en juillet 2017." Au même titre donc que les allocations familiales et l’assurance autonomie, le combat qu’avait mené le CDH au côté du PS et d’Ecolo fin 2016 pour clarifier le projet européen de libre-échange avec le Canada devait être avalisé par le MR. "Le PS dit désormais que le CDH a changé sur le Ceta, c’est faux, c’est le MR qui a revu sa position. Mais ce sont aussi des avancées qui ont, depuis lors, été enregistrées au niveau de l’Europe", dit-il.

(...)