Politique belge

A l'instar de la mesure prise par Vincent De Wolf, le bourgmestre d'Etterbeek, qui a fait tache d'huile ces dernières heures au sein de plusieurs villes wallonnes, la bourgmestre de Verviers Muriel Targnion a annoncé lundi soir l'autorisation accordée aux forces de l'ordre à contraindre, via une arrestation administrative, toute personne refusant de se rendre dans les lieux mis à leur disposition en cas de grand froid.

Selon les informations dont elle dispose, plusieurs personnes sans domicile fixe refusent de se rendre à la Maison Marie Louise, une structure de transit, au DUS (Dispositif d'Urgence Social) ou en dernier recours au chauffoir et préfèrent rester dans les rues.

"J'ai donné ordre aux policiers d'effectuer des patrouilles supplémentaires lors des trois prochaines nuits puisqu'on annonce -12° pour cette nuit, -8° pour celle de mardi à mercredi et enfin -5° dans celle de mercredi à jeudi et d'arrêter administrativement les personnes souhaitant dormir en rue", a-t-elle déclaré en toute fin de séance du conseil communal.

La bourgmestre rappelle que différents dispositifs, comprenant ou non des lits comme au chauffoir où des sanitaires permettent aux SDF de se rafraichir, sont mis à disposition par le secteur associatif ou les institutions (CPAS/Ville). Elle souligne aussi que le public concerné par cette ordonnance de police est déjà précarisé et qu'il ne peut survivre dans des conditions aussi difficiles.