Politique belge Aron Berger, le désormais controversé - et potentiel - neuvième sur la liste CD&V d’Anvers a déjà annoncé la couleur de sa campagne sur Facebook. Où il dit, en fin de message, son espoir qu’avec l’aide de "Celui dont on ne dit pas le nom", il pourra défendre les intérêts de l’électeur juif dans la Métropole flamande. Précision intéressante : il se dit ouvert à l’intégration, pas à l’assimilation. Portrait.