Politique belge

Le retrait, voté mardi par l'assemblée générale de Publifin, d'un recours au Conseil d'État contre la non-approbation des comptes de l'intercommunale liégeoise par le gouvernement wallon n'était qu'un préalable, sans engagement du gouvernement, a prévenu mercredi la ministre des Pouvoirs locaux Valérie De Bue. La commission d'enquête parlementaire avait recommandé à la tutelle régionale de ne pas approuver les comptes de Publifin, vu les questions persistantes sur les paiements aux comités de secteur. Publifin avait annoncé un recours contre cette non-approbation par le gouvernement.

"Il y a eu un accord de principe (de la tutelle régionale) pour l'organisation d'une assemblée générale (de Publifin) qui examinerait le retrait du recours et l'approbation des comptes 2015 et 2016, tenant compte des créances des membres des comités de secteur et du fisc", a précisé Mme De Bue (MR), interrogée en plénière du parlement wallon par Gilles Mouyard (MR) et Stéphane Hazée (Ecolo).

"Une rupture de confiance entre le gouvernement et Publifin"

"C'est tout. Il n'y a pas eu d'engagement, de négociation, mais un préalable: vous retirez votre recours au CE et on peut discuter. Il n'y a pas d'engagement de la Région à approuver les comptes de 2015 ni de 2016", a martelé la ministre.

Valérie De Bue confirme la "rupture de confiance" entre le gouvernement et le groupe Publifin, qui s'est traduite dernièrement par l'envoi d'un délégué spécial de l'exécutif pour s'assurer de l'exécution des recommandations de la commission, que le gouvernement s'est lui-même engagé à mettre en œuvre "à 100%".

Pour Gille Mouyard, "on va dans le bon sens, les recommandations sont mises en œuvre progressivement". Mais ce n'est pas le cas aux yeux de Stéphane Hazée. Il a enjoint à la ministre d'utiliser "tous les leviers dont elle dispose pour faire respecter le parlement", dont le pouvoir de non-approbation des comptes, afin que Publifin "ne joue pas avec les institutions wallonnes".