Politique belge La liste citoyenne (et humaniste) aura bientôt fini sa tournée des villages

"Il y a 6 ans, nous avions eu quelques propositions dans notre boîte à idées… cette fois, nous sommes à plus de 500, je suis convaincu que notre méthode est la bonne". Vincent Moyse est conseiller CDH à Aywaille depuis 2012… il y a 6 ans, il avait rejoint une équipe déjà expérimentée menée par Vanessa Matz. Mais en 6 ans, bien des choses ont changé à Aywaille et au CDH. Le jeune élu a notamment pu suppléer sa cheffe de groupe…

D’ici quelques mois, il ne se présentera toutefois pas en tant que candidat CDH mais bien en tant que membre de la liste Aywaille Demain. Une liste qui dit "faire la différence" sur la méthode.

"Depuis plusieurs semaines, nous passons dans les villages, nous rencontrons les citoyens", explique Vincent Moyse, "mais nous ne présentons pas un folder avec une liste à approuver ou pas. Notre démarche est vraiment de questionner le citoyen sur ses attentes". Et d’ici une semaine, cette tournée s’achèvera et ce ne sont donc pas moins de 500 idées que les membres d’Aywaille Demain ont récoltées… non sans gonfler les rangs. "Aujourd’hui en effet, nous sommes 35 personnes impliquées concrètement et notre site a déjà enregistré 10.000 visiteurs uniques, c’est encourageant". 35 citoyens pour une liste de 23 candidats au final… de bon augure. Avec quelques élus CDH donc : "Je ne cache pas que je suis candidat ni que je suis du CDH mais notre démarche est bien de faire de notre programme une priorité. Ensuite, viendra la liste".

Ce programme précisément, il commence à se construire, fort des idées récoltées dans les villages et le centre d’Aywaille. "Parmi nos priorités, il y a la qualité de vie", poursuit Vincent Moyse, "qui passe par un renfort des services aux personnes âgées, par une attention aux PMR dans les aménagements divers ou encore dans le soutien au commerce local".

La mobilité, dans le centre, est une autre préoccupation majeure… tout comme l’aménagement du territoire. "Sur cet aspect, nous ne voulons pas critiquer tout ce qui a été fait mais nous souhaitons aller de l’avant", explique Mathieu Distrée, qui a rejoint le mouvement, "et cela passe par plus de cohérence et surtout de transparence".

Lutte contre la vitesse excessive dans les villages, soutien aux artistes locaux et renfort de la concertation des citoyens sont d’autres chevaux de bataille d’Aywaille Demain.