Politique belge

Appel. B Plus, le mouvement citoyen pour un fédéralisme d’union est, évidemment, très concerné par le blocage institutionnel qui rend pour l’heure tout message en faveur de l’entente communautaire inaudible. Pour B Plus, "c’est pourtant ce que les Belges souhaitent et ne cessent de répéter sondage après sondage. La grande majorité des Flamands, des Wallons et des Bruxellois veulent continuer à vivre dans un cadre belge, comme le montrent toutes les récentes enquêtes d’opinion de part et d’autre de la frontière linguistique. C’est la seule vraie bonne nouvelle de ces derniers mois sur le front politico-médiatique et elle vient de la part de nos concitoyens. Ils sont ainsi 88 % à souhaiter le maintien de la maison Belgique et le nombre de séparatistes n’a quasiment pas évolué en 20 ans !" Pour B Plus, ce "plébiscite" va à rebours de clichés souvent véhiculés par la presse que les francophones seraient demandeurs d’un plan B et les Flamands partisans de la fin du pays. Pour B Plus, "il est plus que temps que les négociateurs et les différents organes de presse écoutent cette écrasante majorité silencieuse..." C.Le