Politique belge

Et si des élections fédérales étaient organisées ce dimanche, pour qui voteriez-vous? Voici les résultats du dernier Baromètre politique "LaLibre/RTBF/Dedicated".

En Flandre, la N-VA a de quoi avoir le sourire: le parti de Bart De Wever affiche un score de 39%, en progression de 3,6% par rapport au précédent sondage réalisé en novembre 2012. La N-VA se rapproche ainsi de son maximum historique de 40,1% réalisé dans la Baromètre de septembre 2012.

A elle seule, la N-VA réalise le même score que les trois partis "traditionnels" de l'échiquier politique flamand: le s.pa, le CD&V et l'Open VLD.

La progression du parti nationaliste flamand se fait clairement au détriment du Vlaamse Belang qui recule sévèrement de 3,9% pour atteindre 6,8%. Pour rappel, aux élections fédérales de 2010, le parti extrémiste flamand avait encore affiché un score de 12,6%. Au nord du pays, le Belang est donc clairement en voie de marginalisation.

Autre perdant: le CD&V de Wouter Beke, qui recule de 2,4% et obtient donc 14,1% d'intentions de votes. Le discours du CD&V, qui s'est clairement distancié ces derniers mois de la N-VA notamment sur l'opportunité de déjà plancher sur une septième réforme de l'Etat, ne porte donc pas en Flandre.

Petit effet (mais sans plus) Gwendolyn Rutten à la tête de l'Open VLD, le parti libéral flamand gagnant 0,4% pour atteindre 10%. On est loin du score de 13,7% réalisé aux fédérales de 2010.

Enfin, le SP-A gagne 0,5% à 14,9% et Groen! 0,7% à 8,7%.

Le MR en tête à Bruxelles

A Bruxelles, le MR reste en tête (22,8%, -0,2%) devant le PS (21,3%, -1%), le cdH (11,4%, +1,7%), le FDF (11%, +1,5%) et Ecolo (10,6%, +0,2%). Par rapport au dernier Baromètre de novembre 2012, le cdH reprend la troisième place à Ecolo.

A noter également que MR et FDF réalisent aujourd'hui, mais au travers de partis séparés, un score global de 33,8% alors que les libéraux avaient affiché lors des élections fédérales de 2010 un score de 27,1%

Le PS domine en Wallonie

En Wallonie, bien que toujours solidement en tête, le PS confirme son érosion avec 30,2%, en baisse de 0,4% par rapport au baromètre précédent. C'est 7,4% de moins que le score réalisé par le parti de Paul Magnette lors des élections fédérales de 2010.

Le MR de Charles Michel continue sa progression régulière affichant un score de 24,2%, soit un gain de 0,7%. C'est deux points de plus que le score du parti libéral aux fédérales de 2010.

Ecolo récupère la troisième place (12,9%, +1,6%) devant le cdH (12,3%, -0,4%).

A noter que le PTB+ ne profite pas vraiment d'un contexte économique très difficile en Wallonie, marqué par de nombreuses restructurations, et recule de 1,2% pour atteindre 4,2%. Enfin, le FDF gagne 1,4% à 3,5%.

Ce sondage a été réalisé du mercredi 13 février au lundi 18 février sur un échantillon strictement représentatif de 2706 électeurs belges. La marge d'erreur maximale est de 3,3% sur les échantillons de Wallonie, de de Bruxelles et de Flandre et de 1,9% sur l'échantillon total.