Politique belge

A 40 jours des élections, le baromètre LaLibre/RTBF/Dedicated donne de nouvelles indications sur les intentions de vote des Belges. Les personnes sondées ont répondu à cette question : "Si des élections étaient organisées ce dimanche, pour lequel des partis suivants voteriez-vous s'il se présentait ?". Voici les résultats par régions. 

En Flandre

Au nord du pays, la N-VA continue de caracoler en tête. Les nationalistes récoltent 32,9% d’intentions de vote (+0,6% par rapport au baromètre de février dernier). Derrière, le CD&V (16,9 ; -0,7) et le sp.a (13,6 ; -1,0) chutent tandis que l'Open VLD (13,5 ; +0,7) retrouve un peu de couleur. Ensemble, les trois grandes familles traditionnelles flamandes ne parviennent donc pas à composer une majorité dans leur groupe linguistique puisqu'elles ne recueillent que 44% d'intentions de vote. 





A Bruxelles

Dans la capitale, toutes les principales formations perdent des plumes par rapport à notre baromètre de février. Le trio de tête se compose de la sorte : MR (20,2 ; -1,6), PS (17,6 ; -0,5), cdH (11,6 ; -0,9), Alors qu'au pied du podium, FDF (8,3 ; -2,1) et Ecolo (8,0 ; -2,1) ne parviennent même pas à atteindre les 10% ! Les grands gagnants sont les partis radicaux, comme le PTB-Go (7,2 ; +0,7) ou le Parti Populaire (4,1 ; +1,1).





En Wallonie

Le PS, qui avait perdu des plumes, retrouve du poil de la bête. Les socialistes se rapprochent à nouveau des 30% (29,3 ; +1,3) tandis que le MR prend lui la direction inverse (22,6 ; -1,5). Ecolo se place sur la troisième marche (11 ; +0,4). Le cdH est lui quatrième (9,4 ; -0,8) et passe sous la barre symbolique des 10%. Les centristes voient même le PTB-Go (8,1 ; +0,5) se rapprocher tout doucement. Contrairement à son succès à Bruxelles, le Parti Populaire (5,4 ; -0,5) diminue dans le sud du pays. 





Ce sondage a été effectué par Internet, du mardi 08 au lundi 14 avril 2014, sur un échantillon strictement représentatif de 2.767 électeurs belges. Les enquêtes ont été réalisées dans chacune des 3 régions de Belgique: 931 en Flandre, 913 à Bruxelles (19 communes), 923 en Wallonie. La marge d’erreur maximale est de ± 3,2 % sur les échantillons de Wallonie, de Bruxelles et de Flandre et de ± 1,9 % sur l’échantillon total.