Bart De Wever aux francophones: "Nous avons les meilleures intentions à votre égard"

Belga et rédaction en ligne Publié le - Mis à jour le

Politique belge

Le président de la N-VA s'est adressé "directement", en français et avec "les meilleures intentions", aux francophones dans une vidéo de moins de trois minutes postée sur YouTube et relayée sur Twitter, inaugurant ainsi son compte. Il a demandé "le bénéfice du doute" et de "donner (à la N-VA) une chance de réformer ce pays". Le président de la N-VA dit avoir ressenti le besoin de s'adresser "directement" aux francophones après son débat avec le président du PS et tandis que le Premier ministre, Elio Di Rupo, refuse tout débat avec lui "alors qu'il ne se prive pas de me critiquer personnellement sans me donner la chance de lui répondre".

La N-VA a "les meilleures intentions à l'égard" des francophones, assure Bart De Wever, reprenant son credo que francophones et flamands vivent "dans deux démocraties différentes, avec leurs partis, leurs médias et leurs institutions". "Je veux faire cadrer la structure du pays à cette réalité", commente-t-il.

Le président de la N-VA attaque aussi le "modèle PS". "Partout où le PS est le plus fort, le niveau de pauvreté et le taux de chômage sont les plus élevés", relève-t-il. "Le modèle PS nuit à votre prospérité." Bart De wever "demande seulement de donner une chance à la N-VA", de lui laisser "le bénéfice du doute". "Je suis honnête avec vous, je joue cartes sur table", insiste-t-il. "Donnez-nous une chance de réformer ce pays et de mener une politique forte."

Bataille de tweets

Dans la matinée de mardi, le chef de file de la N-VA avait lancé son premier tweet: un "teasing" pour faire patienter les "curieuzeneuzemosterdpot"...

Dans le camp socialiste, on a aussitôt réagi à ce "n'ayez pas peur" à la sauce De Wever. En néerlandais pour Elio Di Rupo et en... latin pour Paul Magnette. "Un chat en détresse fait des bonds étranges", suggère le compte Twitter du Premier ministre. Ce qu'on pourrait interpréter comme "c'est quand on est dos au mur qu'on fait n'importe quoi".

Quant à la maxime de Suétone (extraite de la "Vie de Vespasien") choisie par Paul Magnette, les latinistes iront chacun de leur traduction. Dont celle-ci: "Le renard change de peau, pas de moeurs". En d'autres termes, "sous une apparence différente, le message reste le même", remarque le président du PS.

Le porte-parole du PTB a également réagi sur Twitter :

Publicité clickBoxBanner