Politique belge

Jamais en manque d'inspiration quand il s'agit de pratiquer la politique-spectacle, l'homme fort de la Flandre a fait son numéro aux «Etoiles de la télévision flamande» («TV-Sterren» en néerlandais dans le texte). Ce show, lors duquel sont récompensés les programmes télévisuels les plus populaires au nord de la frontière linguistique, avait lieu ce samedi soir et était retransmis en direct sur VTM. 

Pour décerner l'un des prix les plus prestigieux de la soirée, deux pandas avaient été conviés. Malgré la chute de l'un d'entre-eux à sa montée sur scène, la surprise du public fut totale lorsqu'il découvrit que Bart De Wever se cachait derrière l'une de ces grosses peluches. Guilleret et visiblement très fier de sa farce, le président de la N-VA a déclaré ne pas revenir de l'hôpital mais bien du domicile de son ami Elio Di Rupo à Mons, où ce dernier lui aurait proposé un emploi. 

À la manière d'un présentateur de talk-show à l'américaine, il a ironisé sur le fait que le job de panda pouvait rapporter jusqu'à 700 000 € annuellement, ajoutant dans son style désormais légendaire qu'il y avait là de quoi "faire rêver certains chez Bpost". Une sortie qui en aura fait rire beaucoup dans la salle. Mais aussi grincer quelques dents.