Politique belge L’ex-enfant terrible du nationalisme flamand ne semble plus suivi au SP.A.

Sic transit gloria mundi… Ainsi passe la gloire du monde. A en croire la presse flamande qui relaie la dernière livraison de l’hebdomadaire bruxellois "Bruzz", l’heure de la retraite politique pourrait sonner plus tôt que prévu pour l’ancien ministre et président de parti Bert Anciaux. Une fameuse page se tournera car ce presque sexagénaire fut un acteur très présent de la politique belge du milieu des années 80 jusqu’à aujourd’hui.

(...)