Politique belge

Le député sp.a et bourgmestre de Vilvorde Hans Bonte a plaidé dimanche pour que tous les terroristes condamnés soient mis à la disposition du gouvernement pour un certain temps à leur sortie de prison, sur le plateau de la VRT-télévision.

Selon M. Bonte, des combattants de retour de Syrie vont être libérés d'ici peu. La mise à disposition permettrait de les garder à l'oeil pendant quelques années encore et d'ainsi protéger la société, estime l'élu socialiste. M. Bonte estime que la politique de déradicalisation menée en prison laisse à désirer. "Il y a des signaux qui montrent que ça ne corrige rien du tout", a-t-il assuré sur le plateau de "De Zevende Dag" (Eén). Certains "returnees" choisiraient de ne pas sortir anticipativement de prison et d'aller à fond de peine (de cinq à dix ans) car ensuite plus aucune condition ne peut leur être imposée. L'élu sp.a souhaite que les terroristes libérés soient placés à la disposition du gouvernement pour 5, 10 ou 15 ans. Cette mesure est déjà imposée à ceux qui ont des morts sur la conscience mais pourrait très bien être élargie. 

Le chef de groupe N-VA à la Chambre, Peter De Roover, ne s'est pas exprimé sur cette proposition de M. Bonte mais a quand même indiqué que pour son parti "il est évident que ces personnes ne doivent pas être perdues de vue".