Politique belge

Migration, PS, avenir du pays, enseignement : interview croisée des deux enfants terribles de la politique flamande et wallonne.

C’est votre première rencontre ?

Theo Francken, Secrétaire d’État à la Migration (N-VA) : “Non, j’ai déjà invité Georges-Louis Bouchez dans mon cabinet.”

Pour quelle raison ?

T.F : “C’est un homme intéressant et une voix qui porte dans le débat. Il a un grand futur.”

Et vous, pourquoi avoir accepté cette invitation ?