Politique belge

Le gouvernement bruxellois met le Fédéral en demeure de mettre fin au monopole du Selor en matière de certification linguistique, rapporte L'Echo vendredi. 

Un arrêt de la Cour constitutionnelle avait déterminé dès 2015 que d'autres organismes peuvent valider les compétences linguistiques. 

La secrétaire d'État régionale en charge de la fonction publique, Fadila Laanan (PS), a envoyé une mise en demeure il y a deux semaines au ministre de l'Intérieur, le N-VA Jan Jambon.

S'en référant à un arrêt de la Cour constitutionnelle rendu en octobre 2017, elle "regrette de devoir constater qu'à ce jour le législateur fédéral n'a toujours pas instauré de possibilité de dérogation en matière de délivrance des attestations de connaissances linguistiques pour les services locaux de la Région bilingue de Bruxelles-Capitale". 

La socialiste juge que l'apathie du niveau fédéral dans ce dossier est préjudiciable à l'institution régionale et aux communes.

La Région de Bruxelles-Capitale qui peine parfois à recruter un personnel qualifié en raison d'exigences de bilinguisme, liées à son statut bilingue.