Politique belge

Le conseiller communal cdH Mohamed El Hamrouni a renoncé lundi à sa candidature sur la liste cdH de la Ville de Bruxelles, "pour raisons privées", a indiqué mercredi Bruzz, la plate-forme multimedia flamande de Bruxelles, sur son site web. 

Selon Bruzz, il apparaît que cette démission est liée à la culpabilité de Mohamed El Hamrouni dans le vol d'un ordinateur, cinq ans plus tôt, au cabinet de Joëlle Milquet, alors ministre de l'Intérieur. Celle-ci a été établie par le tribunal de première instance de Bruxelles, le 25 juin dernier.

L'élu cdH a toutefois bénéficié d'une suspension du prononcé en raison du délai du jugement, cinq ans après les faits. Si l'intéressé n'a pas affaire à la Justice au cours des deux prochaines années, il conservera un casier judiciaire vierge.

Selon Bruzz, Didier Wauters a affirmé ne pas avoir été mis au courant des faits jusqu'il y a quelques jours, au moment où M. El Hamrouni l'a informé de sa décision de retirer sa candidature.